LA MONTAGNE VIVRA

A quoi tenons nous ?

POUR NOUS

Essayer de mettre en adéquation ce que je trouve important intellectuellement et ce que je fais concrètement.
Essayer de mettre en place les moyens d’être autonome dans le partage.

Comme il n’y a pas de chef, il ne devrait y avoir forcément que des personnes responsables.
Pouvoir dire les choses, travailler librement, être responsable.

Ce n’est pas parce qu’il est tout seul à penser ça qu’il a tort.

Partager avec les collègues.
La reconnaissance est du côté des adultes.

Essayer, comme nous n’ avons qu’une vie, de la traverser ludiquement avec des pairs.

La reconnaissance des valeurs des uns et des autres.

Comment faire de demain un aujourd’hui en mieux.

Ça peut changer, évoluer, la discussion est ouverte.

La remise en question personnelle quasi-permanente.

Etre utile ne veut pas dire être indispensable.

L’information doit circuler librement, clairement et efficacement.


ce qui entraîne......

Le partage de toutes les tâches.

La recherche d’idées innovantes.


POUR L’USAGER

Essayer d’appréhender l’autre comme j’aimerais que l’on m’appréhende moi.

Comme nous ne désirons pas adopter les usagers, nous ne sommes qu’une planche ou un bastaing sous la roue de la voiture embourbée.

Par rapport à l’usager, nous ne sommes pas dans l’obligation de réussite.

Se dire que l’autre est soi malgré un vécu différent.

Nous ne sommes pas différents du public, les processus sont les mêmes pour tout le monde.

Un usager est unique comme je suis unique.

On ne fait pas partie de leur système (en parlant des usagers ).

La prise en compte de l’usager, de ce qui l’entoure aujourd’hui et l’entourait hier.