Invitation

LA MONTAGNE VIVRA

L’ E S P A C E

Les Espaces Dynamiques d'Insertion sont un dispositif mis en place par la Région Ile de France. C'est un accueil de journée pour des jeunes de 16 à 25 ans très éloignés de l'insertion sociale et professionnelle et qui ont besoin de temps ainsi qu’un accompagnement pour acquérir les bases nécessaires à l’engagement d’un processus de dynamique d’insertion.


Nous fonctionnons depuis 1997.

L'accés à L'ESPACE peut avoir lieu à tout moment de l’année. Il se déroule en accueil individuel avec ou non le prescripteur. Il intervient le plus souvent dans nos locaux mais peut avoir lieu chez le prescripteur particulièrement en mission locale pour des jeunes très en difficulté.


L’Espace se fonde sur le principe de l’ECHANGE

C’est une obligation de la structure.

Nous pensons qu’un être humain grandit et vit en étant en lien  avec d’autres semblables. Ce lien crée de la coopération. Il n’y a pas d’êtres humains sans cet échange permanent de donner et recevoir. Alors même que le jeune qui entre à l’ESPACE se considère en difficulté plus que d’autres nous lui rappelons qu’il a pourtant les moyens de coopérer avec d’autres.
Permettre à un jeune d’accéder à une prestation en posant avec lui  l’effort qu’il va produire en échange est une façon de poser qu’il n’est pas consommateur de prestations mais acteur de son existence.

Le jeune va donc participer à des séquences avec des organisations caritatives .



COMMENT SE METTRE EN MARCHE ?


L’ACCUEIL

Nous travaillons sur deux axes : les compétences que le jeune se connaît et les éléments qui le dérangent le plus dans sa vie actuelle.

A l’issue de cet entretien, un premier contrat est établi entre le jeune et nous. Il formalise les engagements réciproques. Le contrat  institue un mode de rapports  entre la structure et l’usager. Il est totalement individualisé ;  il n’y a pas de contrat-type. ( on clique et on voit un merveilleux contrat…)

L’élaboration du contrat permet à chacun de préciser les objectifs et les moyens de travail pour un temps donné : un jour, une semaine. Il sera  revu, corrigé, transformé au rythme du travail entrepris.


L’Espace travaille avec le jeune “ d’où il vient “ pour qu’il puisse aller plus facilement devant.


UNE EQUIPE D’INTERVENANTS.

Le jeune n’a pas dans l’ESPACE d’intervenant référent. Il ne fait que passer dans la structure, son référent est à l’extérieur, en mission locale, à l’ASE ou la PJJ, en club de prévention. L’équipe s’est dotée de moyens pour que chaque intervenant puisse suivre au plus près le parcours de chacun


L’Espace a dans sa boîte à outils différents ateliers utilisés ou non par le jeune.



MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE : Avec un réseau d’entreprises, partenaires essentiels

RECHERCHE D’EMPLOI : Une fois par semaine, pour dynamiser les recherches individuelles.

LE PARTENARIAT

La structure ne peut pas faire sans partenaire : nous ne sommes pas médecins, même si parfois nous faisons comme si, nous ne sommes pas juristes et donc démunis sur les problèmes de papiers, nous ne sommes pas les spécialistes de l’orientation dans les dispositifs de formation.

Il nous faut donc bien prendre appui sur d’autres, c’est à dire sur notre réseau de partenaires

DES REPONSES IMMEDIATES :

Ces partenaires, nous avons besoin au fil des histoires et comme ils ont des histoires fort diverses, nous avons une utilisation de réseau suivant les nécessités.

Soins :
Quand un problème de soins se pose, nous faisons appel aux partenaires avec lesquels nous travaillons depuis longtemps.

Besoins alimentaires :
Une réponse d’urgence peut être apportée, le temps, comme pour l’hébergement, de voir avec le jeune comment une réponse plus stable peut être mise en place.

Hébergement :
Venir dans l’Espace ne peut être présenté comme entrer dans un lieu qui donne l’assurance de pouvoir résoudre le problème du logement.
L’Espace peut dépanner le jeune, le temps de travailler avec lui les possibilités offertes par son réseau et / ou l’environnement social.



L'ESPACE est financé par le Conseil Régional Ile de France, le Conseil Général du Val d'Oise et le Fonds Social Européen.